NA International >> Nouvelle Acropole Montréal

Nouvelle Acropole Montreal

Notre-Dame de Paris: Le message du Phénix


Heure: 
19:30
 à 21:00

Date: Vendredi 19 Juillet 2019
Lieu: 6768 Rue St-Denis, Montreal
Pour nous joindre: tél. 514-342-9842montreal@acropole.ca

Nouvelle Acropole_La sagesse des pierres et des minéraux_Page Web 300x250.jpg

Notre-Dame de Paris. Le message du Phénix

« L’œuvre et le temps ont beau être passés. L'esprit dans lequel les œuvres ont été opérées continue à vivre » Maître Eckhart (1260-1328)

« Art gothique »; l'Académie n'en voulait pas de cette désignation. L'insigne institution voulait « art ogival ». Peine perdue… « art gothique » s'est maintenue, il semble plus pour la vocalisation (« argot, « argotique ») que pour une référence culturelle particulière . 

Fulcanelli explique que ceux/celles qui utilise l'Argot comme un langage codé, symbolique - (« la langue des oiseaux »), propre à exprimer la dimension immatérielle, intérieure, des êtres et des choses - « sont descendants hermétiques des argonautes, lesquels montaient le navire Argo, en voguant vers les rives fortunées de Colchos pour y conquérir la fameuse Toison d'or »

 

Le Phénix est de feu, oiseau de lumière. Matériel mais non physique. Puisqu'il « renaît de ses cendres », que peut donc être son corps avant et après ses cendres, ? Qu'est-ce que cette lumière qui incarne et réincarne dans de nouveaux corps, jamais les mêmes ? Quel est-il son « message »? En quoi fut-il, nous serait-il, utile pour notre propre existence, vie, devenir, ici et maintenant ?

 

Félix F. Schwarz rappelle que l'on dit que « des cathédrales qu'elles voguent dans le ciel. Véritables pièges à lumière aériens, elles s'élèvent à la conquête de l'esprit. L'agencement des pierres dans les voûtes produit une telle tension dans l'édifice qu'il est comme un instrument de musique parfaitement accordé, dans lequel résonnent les harmonies intérieures »

 

« Entre l'arc-boutant et la voûte, l'édifice est comme une carcasse de cétacé géant suspendue dans l'espace par des crampons de fer, pour que la lumière du ciel puisse la traverser dans tous les sens » (Elie Faure, Histoire de l'art médiéval)

 

La lumière du ciel, la lumière de l'esprit. Bien établie à « l'archétype du Phénix » il faut une matière architecturée en profondeur, en élévation et en espace tensionné et harmonique pour l'esprit, passe d'idée à chemin de vie, pour chacun et tous. Valide pour l'architecture de la conscience. 

 

Comme temple universel - et pas seulement édifice chrétien - ce que la cathédrale offre au regard et au cheminement, de tous et de chacun, c'est un enseignement spirituel essentiel universel et les voies pratiques de sa réalisation.

 

C'est là que, certainement, s'enracine et se déploie le « Message du Phénix »; voyons ce que nous pouvons en lire ... 

 

Avec Denis Bricnet

 

 

 


 

 

Retour