NA International >> Nouvelle Acropole Montréal

Nouvelle Acropole Montreal

Quels contenus pour l’Internet ?

Nouvelle-Acropole-Montreal-Internet

La vitesse à laquelle se diversifient les supports techniques produits par les technologies de l’information et de la communication (TIC) est si vertigineuse qu’à peine nous nous habituons à un outil, que de nouveaux moyens, de nouvelles plateformes surgissent. Nous devons alors les intégrer aux existantes, en même temps qu’il nous faut développer nos habiletés pour mieux les utiliser et les comprendre.Internet, le réseau des réseaux, est un territoire infini dans lequel s’installent ces instruments.

C’est un monde parallèle qui nous offre également des possibilités infinies, à condition de disposer d’une base de connexion – ce qui bien sûr n’est pas à portée de tous, comme cela est su et doit être rappelé.

Dans ce contexte de nouveautés incessantes et des modes qu’elles génèrent, on peut déduire une tendance, ou une nécessité, propre à l’être humain – celle de communiquer, de répandre des faits, des idées, des opinions, comme la manifestation la plus authentique de notre être social.

Pour cela, il ne manque pas de guides et de conseils qui orientent les navigateurs dans les vents et marées du virtuel. Mais le grand défi que posent les TIC aux usagers est dans les contenus. Sont-ils fiables, sont-ils vrais? Ce n’est pas si évident que cela, surtout si nous prenons en considération, d’une part, que chaque support de transmission de connaissance établit ses propres règles, dérivées de conditionnements techniques, et d’autre part, que les êtres humains ont tendance à regarder l’aspect formel des choses et à oublier le fondamental. Internet est seulement un moyen, aussi complexe que soit son usage. Il s’agit d’un messager.

Du point de vue philosophique, je considère constructif et positif que les nouvelles technologies nous fassent nous demander ce que nous voulons dire de nous-mêmes, ce que nous voulons transmettre, à qui le faire parvenir, par quel moyen, avec quel impact – c’est-à-dire, appliquer la vieille formule de Lasswell, que connaissent tous les étudiants en Communication du monde.

Puisque nous disposons de ces supports toujours plus sophistiqués, nous devons en profiter pour qu’à travers eux transitent des contenus et des valeurs qui nous rendent plus sages, meilleurs, plus justes… en définitive, plus humains. Tel est le défi éthique de la communication sociale.

- par Maria Dolores F.-Fígares
-Traduit de l’espagnol par Claudia Demonteil, volontaire à Nouvelle Acropole Montréal