NA International >> Nouvelle Acropole Montréal

Nouvelle Acropole Montreal

Wall-E, les ravages de la conscience endormie

Nouvelle Acropole Wall-E-les-ravages-de-la-conscience-endormieLe film d’animation WALL-E fut une production hollywoodienne très originale. Le film, en plus d’être techniquement excellent, communique par une histoire touchante aux dialogues minimaux un message écologique bien de notre temps. L’histoire se déroule sur une Terre tellement polluée qu’elle est devenue inhabitable – et inhabitée. Seul un petit robot, WALL-E, y continue son travail d’empilage des détritus.

Les humains ont dû quitter la Terre pour vivre « temporairement » dans un vaisseau spatial, en attendant que la planète soit de nouveau habitable. Avec les années, cette population humaine qui vit dans l’espace a oublié ses racines. Les gens sont devenus amnésiques, ils ne vivent que dans l’instant. Et cet instant est rempli de confort à outrance: fauteuils volants, piscines, malbouffe, potinage – tout y est.

Le vaisseau est comme une prison dorée dont les humains n’ont pas conscience, leur conscience étant endormie par le confort et la surenchère de plaisirs immédiats. Ils ne se regardent plus, des écrans personnels font office de « fenêtre sensorielle sur le monde ».

L’image apparemment grotesque de ces gens qui ont abandonné leur destinée évolutive au plaisir n’est pas sans faire réfléchir, surtout lorsque l’on connaît le Mythe de la Caverne du philosophe Platon. Dans ce mythe, écrit il y a plus de deux millénaires, Platon montre des hommes enchaînés dans une caverne, habitués depuis la naissance à regarder sur un mur des ombres projetées. Ces hommes se plaisent dans leur condition qu’ils croient normale, ne connaissant rien d’autre. Ils défendent même âprement cette condition d’esclaves contre ceux qui voudraient les en libérer.

Avec ce mythe, Platon nous enseigne que la condition d’esclave volontaire est courante. Lorsqu’on ne vit que dans l’instant, lorsqu’on se satisfait des apparences superficielle, on se coupe des racines, ce qui rend impossible de réaliser sa destinée humaine – qui est une destinée d’évolution de conscience.

-Écrit par Denis Bricnet, Directeur de Nouvelle Acropole Canada