NA International >> Nouvelle Acropole Montréal

Nouvelle Acropole Montreal

Les marchés publics – fruits, légumes et vivre l'humain

Nouvelle Acropole - Les marchés publics  fruits légumes et vivre lhumainLe soleil se lève à peine que déjà les étals de bois se remplissent de fruits et de légumes frais. Les agriculteurs, fiers de leur récolte, viennent l'offrir au public qui arrivera bientôt en ce beau samedi matin.

Cette scène champêtre est de plus en plus fréquente au Québec où le nombre de marchés publics a doublé au cours des quatre dernières années. C'est qu'une nouvelle génération de citoyens découvre le plaisir de sélectionner des aliments frais dans un environnement paisible.


On voit en effet de plus en plus de jeunes familles dans les marchés publics, faisant de cette activité respectueuse de la nature une fête pour les sens.

Il y a à peine 50 ans au Québec, toutes les villes avaient leur marché. Puis apparut une nouvelle forme d'urbanisme avec ses banlieues où la voiture est au centre de l'activité humaine.

Soudain faire son marché devint une corvée et non une détente. Les interactions perdirent petit à petit de leur humanité, les relations devinrent mécaniques. Bon nombre de fermes familiales disparurent, inaptes à concurrencer les productions industrielles sur le terrain du rendement économique.

Mais voici qu'un retour vers un mode de vie plus simple et plus humain renaît chez bien des gens, non seulement au Québec mais dans toute l'Amérique du Nord.

Loin des aliments industriels, du sur-emballage et des codes zébrés, le marché permet aux agriculteurs et aux citoyens de se rencontrer directement, sans intermédiaire.

Le marché est aussi une occasion pour les grands et les petits de se rapprocher de Dame Nature dans toute sa générosité et d'apprendre à en palper, humer, déguster et observer les fruits dont la variété est si merveilleuse.

-Écrit par Charles Goyette, volontaire à Nouvelle Acropole Montréal