NA International >> Nouvelle Acropole Montréal

Nouvelle Acropole Montreal

Pillage des trésors et destruction des sites de la Mésopotamie

civilizaciones-mesopotamicas-e1460656418757La guerre tue. Pour les soldats, les civils et toutes les victimes des horreurs de la guerre il n'y a plus d'avenir. La guerre détruit des espoirs, des futurs.

Mais la guerre porte également une autre catastrophe; l'éradication du passé.

La Mésopotamie a vu se développer les grandes cultures sumérienne, babylonienne et assyrienne, les premières grandes cités, l'écriture, la roue et de nombreux autres traits essentiels de la civilisation.

Ce sont d'innombrables trésors, chefs d'œuvre d'art et d'architecture qui depuis plusieurs millénaires enrichissent le patrimoine culturel, artistique et spirituel de l'humanité. 

La Mésopotamie aujourd'hui c'est l'Irak.

En avril 2003 le musée national irakien à Bagdad était pillé; 15000 pièces disparues. La presse internationale a largement rapporté le tragique événement.

Puis plus aucune information relative au devenir de ce grand héritage culturel.

Pourtant, depuis 2003, ce patrimoine est systématiquement détruit. Les sites archéologiques qui contiennent les témoignages des premières cités sumériennes sont pillés par des bandes armées. Les objets volés sont écoulés sur le marché illégal des pièces archéologiques.

L'histoire de ces civilisations est celle de l'humanité. C'est l'étude scientifique systématique de ces sites et de leur contenu qui rend possible la reconstitution et la connaissance de ce passé pour le bénéfice, inestimable, de l'humanité d'aujourd'hui.

Car une humanité qui perd son histoire, détruit ses racines, brouille son avenir.

Les pilleurs n'ont rien à faire de ces considérations. Comme cela se passe aussi ailleurs dans le monde, ils transforment les sites en champ de mines, en paysages lunaires.

Temples, édifices, maisons, en fait tous les vestiges des cités, sont réduits en poussière. Les objets pillés, coupés de leur contexte, ne fourniront jamais plus les renseignements essentiels à la connaissance et compréhension des sites, c'est-à-dire à notre propre compréhension en tant qu'humanité.

C'est tout un pan essentiel de l'histoire de l'humanité qui est ainsi détruit et perdu. Notre humanité. Celle de nos enfants.

Les puits de pétrole quant à eux sont protégés…

http://oi.uchicago.edu/OI/IRAQ/iraq.html

- Écrit par Denis Bricnet volontaire à Nouvelle Acropole Montréal