NA International >> Nouvelle Acropole Montréal

Nouvelle Acropole Montreal

Emily Carr, peintre de l’intériorité

Nouvelle Acropole Emily CarrNée à Victoria en Colombie Britannique en 1871 de parents britanniques, Emily Carr est l’une des femmes peintres et écrivaines du Canada qui a eu et continue d’avoir une influence majeure sur des générations d’artistes.

Ses toiles aux couleurs vives, plus actuelles que jamais, célèbrent la nature et rendent hommage à l’art autochtone dont elle s’inspire et qu’elle nous fait redécouvrir.

Représentations de forêts, de totems et de ciels qui transportent l’observateur dans un univers spirituel feront d’elle une artiste unique.

Dans un de ces livres elle écrira : «Je pense que l'art, chez quelqu'un, est une croissance interne. Je ne pense pas qu'on puisse expliquer la croissance. Elle est silencieuse et subtile. On ne déterre pas continuellement une plante pour voir comment elle croît. »

Emily Carr a un profond respect et une véritable fascination pour les Premières Nations de la côte ouest.

L’art pour elle tout comme dans la tradition autochtone est une voie de connaissance, une expérience de la transcendance qui permet la communion et la rencontre du cœur des choses.

Pour elle, la lumière, les formes, les couleurs, les images, les symboles sur la toile ne sont pas une fin en soi mais ce qui doit permettre le passage de l’esprit.

C’est essentiellement, comme elle le dira elle-même, cette expérience de l’esprit qu’elle cherche à communiquer à l’autre qui émane de toute son œuvre.

- Écrit par Céline Bouchard volontaire à Nouvelle Acropole 

 

Retour aux articles