NA International >> Nouvelle Acropole Montréal

Nouvelle Acropole Montreal

Le temps des sucres, la saison de la renaissance!

NouvelleAcropole la saison de la renaissanceLa saison des sucres est arrivée. Ce rendez-vous avec la nature a toujours eu une grande importance dans l’histoire du pays aussi bien chez les Amérindiens que dans la tradition québécoise.

Et bien qu’il semble de plus en plus difficile dans la société moderne de nous relier au cycle de "Dame Nature", nous restons intimement liés à ces rythmes.

Le temps des sucres correspond à l'Équinoxe du printemps; la sève, véritable source de vie, annonce le retour du cycle des activités nouvelles; c'est le moment de la purification des lieux, des grands ménages du printemps et des réjouissances; comme celles des danses à la cabane à sucre pour recréer la vie nouvelle.

Pour les Amérindiens, la coulée de l’eau d’érable était sacrée; un temps de rassemblements rituels pour célébrer le réveil de la vie après le long hiver.

La cabane à sucre comme on la connaît aujourd’hui avec son festin traditionnel est, en fait, la réplique et la continuation des fêtes des Amérindiens lors de la récolte de l’eau d’érable.

Certaines traditions païennes ont été intégrées à des manifestations religieuses comme la bénédiction des érables qui au XIXème siècle, avait lieu chaque année. Aussi, il était de coutume de sculpter une petite statue de Notre-Dame-des-Érables. 

La figurine, sculptée dans une pièce de bois de cèdre ou de pin, représentait la Vierge tenant d'une main l'Enfant-Jésus, et de l'autre une feuille d'érable. Notre histoire plus récente raconte même que « À la requête des Producteurs, le cardinal Paul-Émile Léger se rendit à Rome le 11 novembre 1957 et obtint de Pie Xll l'autorisation d'invoquer Notre-Dame des Érables. »

À travers l’histoire, les peuples partagent et échangent leurs coutumes. Dans les différentes traditions La Dame Terre fait l’unanimité quelles que soient les formes ou les couleurs qu’elle prend.

-Écrit par Céline Bouchard volontaire à Nouvelle Acropole

Retour aux articles