NA International >> Nouvelle Acropole Montréal

Nouvelle Acropole Montreal

La liberté de la Presse est une maîtresse exigeante

Nouvelle Acropole La liberte de la Presse est une maitresse exigeanteLa liberté de la Presse comme toute liberté s'accompagne nécessairement de contraintes.

Des contraintes, soit des exigences intellectuelles, éthiques et morales, des exigences qualitatives de formation intérieure, de connaissance et maîtrise de soi et de capacités sociales et relationnelles libres de préjugés tant religieux qu'idéologiques, on ne parle guère.

La récente Journée mondiale de la liberté de la presse a donné l'occasion à l’UNESCO d'attirer l'attention sur la relation entre la "liberté des médias", "l’accès à l’information" et le "processus sociopolitique multidimensionnel qui permet aux individus de prendre en main leur destin".

L'UNESCO précise que "cet objectif ne peut être atteint que par l’accès à une information exacte, fiable et impartiale, reflet du pluralisme d’opinions", et que "la loi garantisse l’accès à l’information, notamment dans le domaine public".

Magnifique, mais cela reste un ensemble de conditions idéales qui ne surviennent pas comme poussent les champignons.

L'UNESCO le sait très bien, car l'organisation ajoute que les professionnels des médias ont le devoir de respecter "des normes éthiques et professionnelles les plus élevées" et que les citoyens doivent disposer des compétences nécessaires pour comprendre l’information, s’en servir dans leur vie quotidienne... et responsabiliser les médias.

De tout cela ressort l'impératif d'une formation exigeante et sérieuse de la personne, basée sur le nécessaire combat envers ses limites et défauts et la nécessaire culture durable des vertus acquises.

La simple capacité cérébrale intellectuelle, ou Q.I., est insuffisante. L'acquisition et l'incorporation des vertus ne sont jamais les résultats, automatiques ou miraculeux, ni de la pensée "magique", ni de la pensée "neuronale".

Du reste l'UNESCO note que les médias "sont soumis à des impératifs financiers qui leur font oublier ces principes fondamentaux et les poussent à rechercher des créneaux rentables sans se soucier des besoins des populations minoritaires ou marginalisées."

- Écrit par Denis Bricnet volontaire à Nouvelle Acropole

Retour aux articles