NA International >> Nouvelle Acropole Montréal

Nouvelle Acropole Montreal

L’agriculture biointensive, solution durable aux pénuries alimentaires

Nouvelle Acropole - Lagriculture biointensiveL’actualité récente fait état d’une crise alimentaire mondiale qui touche dans un premier temps les plus pauvres. Face aux émeutes de la faim qui augurent une menace à la stabilité sociale, la tentation de prioriser la rapidité des solutions au détriment de leur durabilité est forte, au grand bonheur du lobby des OGM.

Or, il est bien connu que les solutions que l’intellect humain élabore sont parfois pires que ses problèmes. Y aurait-il une solution durable aux menaces mondiales de pénuries alimentaires ?

John Jeavons, Directeur de ‘Ecology Action’ (www.growbiointensive.org), organisme de recherche et d’éducation en matière d’environnement, propose un type d’agriculture qui peut générer de 2 à 6 fois plus de productivité, par unité de terre, que l’agriculture commerciale tout en consommant de 67 à 88% moins d’eau par kilo de nourriture produite que l’agriculture conventionnelle.

Cette micro-agriculture, nommée biointensive, qui permet une véritable réhabilitation des sols, fut mise en œuvre il y a plus de 6000 ans par les Chinois et fut pratiquée également par les Grecs et les Boliviens il y a plus de 2000 ans.

Considérant qu’il faut en moyenne 500 ans pour produire 2,5cm de terre fertile (75% du sol arable des États-Unis ont été détruits en 220 ans), qu’il faut 9350m2 de sol pour nourrir une personne par année aux Etats-Unis (avec un régime très carné issu d’une agriculture mécanisée en comparaison à 440m2 (pour un régime végétalien issu de l’agriculture biointensive);

Et considérant que 90% de l’humanité ne disposera bientôt que de 1100m2 pour produire les aliments d’une personne pour une année;

L’agriculture biointensive, qui s’intéresse entre autre à un travail plus en profondeur du sol, à l’utilisation de compost, qui veille au compagnonnage des plantes, à la production de carbone autant que de calories semble être une alternative crédible et durable pour l’alimentation de demain.

-Écrit par Nathalie Loiselle volontaire à Nouvelle Acropole

Retour aux articles