NA International >> Nouvelle Acropole Montréal

Nouvelle Acropole Montreal

Petits débris sur orbite qui philosophent

Nouvelle Acropole Petits débris sur orbiteLe ciel visible n'est pas qu'illuminé d'étoiles. Tous les astronomes amateurs, même ceux munis de simples jumelles, peuvent en une heure observer plusieurs objets brillants qui orbitent autour de la Terre – des débris spatiaux.

Le NORAD (North American Aerospace Defense) maintient un catalogue de ces débris et de leur orbite. On en dénombre à ce jour 9 000 de plus de 10 cm, et des centaines de milliers de l'ordre du centimètre.

Il s'agit d'un problème croissant pour les nouvelles missions spatiales, habitées ou non, qui doivent composer avec la difficulté d'éviter toute collision avec les débris laissés sur orbite depuis les débuts de l'ère spatiale. En effet, même des objets millimétriques peuvent être hautement dommageables en raison des énormes différentiels de vitesse qui existent dans l'espace.

Ces problèmes pourraient nous paraître inconséquents à nous qui avons les deux pieds sur terre… Mais en fait, par analogie, cela nous apprend entre autres que les détails, au départ tout à fait insignifiants, s'accentuent avec le temps et peuvent devenir d'incontrôlables "problèmes monstres" si on les laisse aller.

La croyance que son chemin de vie est linéaire ne répond pas à l'expérience; la vie de chacun suit aussi la loi naturelle des cycles. Ce que l'individu plante dans l'orbite de sa vie, ici et maintenant, il le retrouvera grandi à l'horizon de son futur.

Les philosophes de l'Inde ont synthétisé cette idée dans le mot "karma"; toute activité qu'elle soit physique, psychique ou mentale, aussi limitée et discrète soit-elle, génère un effet qui devient lui-même une cause agissante selon la nature de la force qui lui a donné naissance.

Si selon le dicton chaque individu prévenu en vaut deux, une bonne inspiration serait d'agir dans notre propre vie avec qualité et vigilance envers toutes ces petites choses, en apparence simples, voire insignifiantes, mais semences ... de futures difficultés embarrassantes … ou à l'envers de futures satisfactions.

Tout dépend de quoi chacun, dans sa vie, décide de devenir le disciple.

- écrit par Charles Goyette volontaire à Nouvelle Acropole

Retour aux articles